Pour les agriculteurs

USAGES

  • Le sarrasin entier écalé est en fait le riz des pays nordiques et remplace la viande hachée dans les pâtés chinois, croquettes, etc.;
  • Le sarrasin cassé est utilisé comme gruau et dans les pains multi–grains;
  • Très apprécié par les gens souffrant d’intolérance au gluten (maladie coeliaque);
  • Les écales servent de matériau pour les oreillers : ils gardent la nuque au sec en été et aident à soulager les maux de tête, car ils sont chargés d’ions négatifs. L’oreiller d’écales de sarrasin est l’oreiller traditionnel au Japon.

BIENFAITS POUR LA FERME

  • Bon contrôle des mauvaises herbes annuelles à feuilles, car étouffe et fait de l’ombrage. Affecte peu le chiendent et les racines pivotantes;
  • Pousse en sols pauvres : excellent pour repartir une vieille praire et démarrer une rotation;
  • Aère bien les sols lourds, donne une belle texture de sol après;
  • Redonne du phosphore au sol; le phosphore augmente la grosseur des grains et le poids au boisseau;
  • Plante de courte saison : peut être semé après une première coupe de foin, pâturage, pour implanter une légumineuse comme plante abri : prévoir alors une récolte pauvre en sarrasin;
  • Pas besoin d’azote, ni purin, ni fumier : fait trop de feuilles et écrase;
  • Bon engrais vert. On peut en faire 2 par été. Incorporer avant la 5e semaine, avant l’apparition des premières fleurs;
  • On peut cultiver le sarrasin plusieurs années au même endroit;
  • Dans une rotation : vient en dernière place, grainé avec un trèfle et /ou autres légumineuses ou grains mélangés, en raison des repousses dans votre grain de l’année suivante. Le trèfle et /ou légumineuse est alors coupé 3 à 4 fois dans l’année suivante et le grain mélangé récolté.

SEMIS

  • Rouler avant et après pour levée plus égale;
  • Taux de 55 lb – 25 kg /acre pour la récolte de grains, 65 lb /acre pour engrais vert;
  • Profondeur ¼ à ½ pouce de profond. Le sarrasin germe même en surface;
  • Semer fin mai lorsque le sol est réchauffé à + 7°C pour permettre la floraison et pollinisation avant les fortes chaleurs de juillet;
  • Possible de semer vers le 24 juin. Très risqué si on a un automne pluvieux;
  • Pollinisation : le sarrasin a besoin de pollinisateurs, pas nécessairement des abeilles. Guêpes mégachiles (première année seulement) et insectes font l’affaire;
  • Peut endurer le gel lorsque le germe pointe, mais sensible au gel lorsque levé.

ANDAINAGE

  • Le plant ne meurt pas lorsque les grains sont à maturité. Il va continuer à faire des fleurs jusqu’aux gelées mortelles. Il faut un gel
    d’au moins –2 à –3°C pour faire mourir le sarrasin;
  • On ne peut pas battre debout (en direct) en raison du grand volume de matériel humide et vert;
  • Attendre les gelées mortelles pour battre debout est très risqué, car la pluie peut empêcher la batteuse d’entrer aux champs si le gel est tardif;
  • L’andainage permet de rester en contrôle des opérations (date d’andainage, durée aux champs, date de battage) et permet de réduire l’égrenage au minimum;
  • Les graines payantes sont au niveau des 2e et 3e floraisons. Les floraisons plus hautes sur le plant donnent des grains bruns légers et immatures et font baisser le poids au boisseau (g / ½ l)
  • Andainer aux 12 – 13e semaines après une période de beau temps et avant la pluie (la pluie n’affecte pas le grain). Ne pas retarder l’andainage dans l’espoir d’en récolter plus, mais plutôt andainer lorsque le 2/3 des grains sont noirs;
  • Andainer peu importe le moment de la journée à une hauteur de 10 à 12 pouce de haut pour permettre à l’air de passer sous l’andain;
  • L’andainage est une opération très critique et fait foi du rendement final :
    • Régler la vitesse du rabatteur (peigne) sur la vitesse d’avancement des roues de l’andaineuse pour éviter l’égrenage; si trop vite, le peigne fouette le plant et cause l’égrenage;
    • Vitesse des tarifs roulants : si trop vite, les plants vont mal se placer dans l’andain et s’empiler pêle–mêle. La vitesse optimale fait que les tiges sortent en premier dans l’andain pour entrer en premier dans le batteur.

BATTAGE

  • On perd plus de bons grains en étant mal ajusté (écartement des contre batteurs et vent). Une ventilation adéquate permet de conserver les grains pesants et de se débarrasser des légers;
  • Ouvrir les contre–batteuses d’environ ⅜" à l’avant et ¾" à l’arrière pour éviter d’écaler le sarrasin : les grains écalés et cassés au battage sont une perte au criblage et donc de revenus pour l’agriculteur;
  • Mettre assez d’air au battage pour sortir les grains vides bruns et les pailles qui vont chauffer et bloquer la circulation d’air en silo;
  • Réduire la vitesse du cylindre (bûche) entre 400 à 600 tours/minute.